Le livre par passion, pas pour des avantages.

Je suis blogueuse depuis mes 12 ans. J’ai du avoir (environ) une dizaine de blogs, sur des sujets très différents et j’ai adoré sans limites la blogosphère. Je n’ai jamais été en haut de l’affiche et je n’ai jamais cherché à percer la stratosphère avec mes blogs. J’ai parfois voulu qu’on reconnaisse mon travail en tant que blogueuse, j’ai parfois jalousé, envié, admiré certains blogs/chaînes/comptes instagram. Pourtant une chose est revenue vers moi à chaque fois que j’agissais de la sorte : Pourquoi est-ce que je fais tout ça ?

Quand j’ai décidé de plus m’investir sur mon blog, j’ai été très inspirée par MargaudLiseuse. Grâce à elle, j’ai découvert BulleDop, LiliBouquine, Saefiel et bien d’autres. La première chose qui m’est venue à l’esprit lorsque je me suis intéressée à ce qu’elle faisait, c’est : « Elles font un travail incroyable ». Comme d’autres aujourd’hui qui ont su se démarquer, elles ne cessent de se réinventer et de faire de belles choses. Car c’est parfois une très grosse charge de travail, dont on ne se doute pas : monter une vidéo, lire 5 livres par semaine, en faire les chroniques dans la foulée, avoir un job à côté, une vie de famille, sortir, etc. Et les petits blogs aussi font exactement la même chose, alors pourquoi n’ont-ils pas les mêmes « privilèges » (comme le disent certains) ?

20180615_181316.png

Je remarque depuis quelques temps, qu’une guerre s’installe entre petits et gros comptes. Une polémique a gonflée autour de ce qu’on appelle les Services de Presse (SP). Les uns incriminant les autres et inversement. Il y a une communication sourde entre les deux parties et j’ai l’impression de me retrouver dans une cour de récréation. Pour ceux qui ne le savent pas, les SP sont des livres déjà produits/terminés, ou des Epreuves Non Corrigées (ENC), il s’agit parfois de beaux coffrets ou d’autres formes de cadeaux, qui sont envoyés par les maisons d’édition afin de réaliser une opération de promotion. Je parle ici des SP car c’est surtout de cela qu’il s’agit dans la communauté dont je fais partie, mais il existe le même problème dans d’autres sphères.

Ce qu’il faut savoir c’est que ce n’est pas le blogueur qui choisit la maison avec laquelle il va travailler. C’est la maison d’édition, avec un budget de communication, qui va chercher la personne la plus adéquate pour créer des avis construits, qui correspondent à sa politique éditoriale. Ce n’est pas parce qu’on lève le doigt qu’on sera forcément choisi par le professeur, ce n’est pas parce qu’on bosse comme un dingue qu’on aura de supers notes à un examen. Ici ce sont les maisons d’édition qui choisissent, selon des critères bien précis. Malheureusement, ce sont souvent dans les hautes sphères que se décident les partenariats, et surtout par rapport à un budget limité. Etre partenaire c’est devoir quelque chose à la maison d’édition, c’est un véritable travail de journalisme. Pas un du. N’oubliez pas que ce n’est en aucun cas la personne en charge des réseaux sociaux et du dialogue avec les abonnés qui se charge de choisir les blogueurs.

20180615_181242.png

Lorsque vous ressentez de la jalousie, demandez-vous pourquoi vous bloguez. Par amour des livres ? Ou parce que vous recherchez les avantages d’une communauté ? A chaque fois qu’un sentiment d’injustice apparaît, posez-vous les bonnes questions et soyez bienveillants. Personnellement, j’estime que je blogue parce que j’aime ça, pas pour autre chose. Lorsqu’on aime quelque chose on s’investi, on ne regarde pas à la dépense, on ne jalouse pas les autres. On le fait pour nous avant tout, parce que le partage de nos passions sur internet peut engendrer de belles choses. Grâce à cela, j’ai rencontré des personnes absolument géniales.

Pour ceux qui me suivent, aujourd’hui je n’ai aucune honte à dire que je suis au chômage en reconversion. Ce qui suppose que j’achète moins de livres. Quand je veux un livre, je pense à l’auteur, aux droits qu’il va recevoir, je pense à la maison d’édition, au libraire, je pense à ce que mon achat peut véhiculer de bon car c’est ma passion. Je ne pense pas : « Mince, mon blog à 3 ans, peu de followers, pas beaucoup d’abonnés sur Instagram, c’est injuste car je fais le même boulot que les autres comptes plus importants, pourquoi personne ne me propose de partenariats ? » Les SP ne sont pas un salaire, ni un du. Les SP sont des cadeaux, que la maison d’édition envoie par rapport à un budget de communication. Elle recherche l’influence que la lecture des livres envoyés peut avoir sur ses ventes. Un cadeau ne se réclame pas, il se reçoit avec humilité. Il y a un aspect de confiance qui s’installe entre blogueurs et abonnés qui montre à la maison d’édition qu’elle-même peut faire confiance à la personne avec qui elle fera un partenariat. Un SP c’est de la promotion et une maison d’édition est une entité morale avant tout. C’est une marque, qui a besoin de vendre ce qu’elle produit, comme un boulanger ou un agent immobilier. Pour s’aider dans cette tâche elle fait appel à des blogueurs dans lesquels elle a confiance, sur un budget de communication limité. La production d’un livre coûte de l’argent, ne l’oublions pas.

screenshot_20180615-181148.png

Pour ceux qui s’insurgeraient, sachez que je connais plutôt bien chaque partie citée dans cet article : que ce soit la communication des maisons d’édition, les auteurs, les libraires, les lecteurs et blogueurs. Je ne dis pas cela pour faire la leçon, mais bien parce que je crois qu’il faudrait arrêter d’envier les autres. La bienveillance c’est merveilleux et ça réchauffe les petits cœurs de lecteurs que nous sommes. Parce que c’est ça qu’on est au départ : de formidables lecteurs.

Publicités

15 commentaires sur “Le livre par passion, pas pour des avantages.

  1. Super article !
    Pendant longtemps, j’ai voulu être lue, je voulais qu’on me laisse des commentaires, être vue. Heureusement, je me suis remise en question et cela a été le cas également pour les SP. Il y a quelques années, j’aurai aimé recevoir des SP maintenant je ne me pose plus la question. Je lis pour le plaisirs, je choisis également mes livres par plaisir et recevoir ou non des SP ne changera jamais ça. Pour moi, ça reste le principal 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Tu as écrit tout ce que je pense et vu notre parcours commun, je n en doutais pas.

    Merci pour cet article plein de sens et de douceur aussi. Dire simplement l’évidence bah c’est ultra agréable à recevoir. Merci encore.

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis devenu blogeur parce que j’avais envie de parler de mes lectures, au fil du temps mon blog est devenu un peu mon journal, le lieu où je raconte ma vie avec ses hauts et ses bas et je reçois tellement de bonnes choses des gens qui me lisent que c’est juste merveilleux. Je pense que avant tout il faut faire ça par passion tout en se faisant plaisir. Je ne suis pas convaincu (peut-être que je me trompe) que les gros blogs avec moultes partenariats sont dans cette optique car à un moment il y a forcément une pression sans compter que l’on ne choisit plus forcément ses lectures. Ce qui fait que l’on voit régulièrement tourner les mêmes livres dans des laps de temps comme un effet de mode. Je trouve cela dommage. Pour ma part, je n’ai qu’un seul partenariat que j’ai choisi ( ils ont bien voulu de moi 😉) je n’ai aucune pression et mon contact est super agréable et est d’ailleurs présent sur les réseaux. Je choisis aussi quelques fois des services presses d’auteurs en auto éditions mais c’est en général moi qui fait la démarche. Merci pour ton article qui m’a permis de m’exprimer à ce sujet 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi ! Ton retour est super intéressant ! C’est génial de pouvoir échanger la dessus. Merci pour ton retour. Peut-être que je ferais un article sur ces partenariats respectueux mais je vais attendre d’en savoir plus 😉 Mille mercis encore !

      Aimé par 1 personne

  4. Ton article est vraiment super, je te remercie sincèrement !
    Nous avons lancé notre blog très récemment, avec l’investissement que tu décris et que nous avons toutes et tous je pense. Il y a encore quelques jours j’étais frustrée parce que je trouvais que nos articles étaient peu vus par rapport à il y a un ou deux mois où nous avons eu une « petite audience ».
    Et puis passé ce sentiment, ce que j’ai surtout vu c’est que nous avons développé des liens avec plusieurs blogueuses et blogueurs avec qui nous échangeons souvent, et longtemps ! Et je me rends compte que ce qui n’a pas de prix, c’est ça : échanger, ne pas être d’accord ou bien l’être, débattre sans fin et en se refilant des idées de lectures ou de films. Peu importe qu’ils soient 12 ou 200 par jours à nous lire, l’essentiel, ce sont les liens qui se tissent grâce à des œuvres et nos ressentis 🙂

    Merci d’avoir dépeint tout ça avec beaucoup de justesse et de sincérité 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oh quel beau commentaire ! Ravie que tu aies partagé votre expérience. Et merci de me lire ! Tu as raison, le principal c’est l’échange et la joie que peut procurer l’écriture d’articles. Faire partie d’une communauté est, à mon sens, plus important que les vues ou les avantages matériels. Merci encore pour tes commentaires 😊💛

      Aimé par 1 personne

  5. Super article ! Il y a des choses qui me semblent dommage et un peu hypocrites quand je vois par exemple certaines Booktubeuses « s’excuser », mais globalement, il n’y a pas à être jaloux, ce qu’elles font est un énorme travail que je ne suis pas prête à fournir. Si tu n’es pas prêt à mettre du tien aussi, ne t’attends pas à une avalanche de SP non plus ! Et puis c’est dommage de se lancer dans les vidéos/blogs juste pour ça…

    Perso… Je refuse les SP. (et en plus, ils ne sont pas intéressés x) ) Pourquoi ? Parce que j’estime que mon blog n’est pas là pour aider à la promotion d’un livre, que la chronique soit positive ou négative. Je suis là parce que je veux partager mon avis, communiquer avec des gens, faire part de mon évolution de lectrice, et C’EST TOUT. Pour les visites, je m’en fiche un peu, je vois bien que je stagne, mais j’ai créé des liens avec d’autres personnes, et ça, c’est magique ! On me demanderait de choisir entre ça et des SP, mon choix serait vite fait !

    Aimé par 1 personne

  6. J’aime beaucoup tes articles, surtout celui ci qui me touche. Comme toi, je blogue depuis mes 14 ans et à un moment je me suis posée beaucoup de questions sur les SP. Ils ne m’ont jamais tenté parce que, comme tu le dis si bien, il s’agit d’un pacte que tu passes 1vec la maison d’édition. Je me sentirai prisonnière et hypocrite d’écrire un article vantant un livre que je n’ai pas aimé. Soyons honnête, les personnes qui disent qu’elles sont libres de parler d’un SP négativement je ne les crois pas du tout. Il s’agit d’une action commercial pour influencer le potentiel lecteur à acheter le livre qu’il a reçu en SP. De ce constat on ne peut pas être jaloux.

    Aimé par 1 personne

    1. Ton commentaire est très juste ! Les seuls critiques qui osent parler d’un livre de façon négative sont soit très importants et peuvent se le permettre, soit indépendants. Effectivement c’est un genre de contrat, et de même que toi, ça ne m’intéresse pas.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s