Imago – Cyril Dion

Hello les p’tits légumes !

Pas moins de 6 romans me sont passé entre les mains pendant mon mois de vacances. Certains ont été de bonnes lectures, d’autres pas vraiment, et enfin quelques-uns ont tout simplement été de très bons romans, coups de coeur, incroyables révélations, découvertes inattendues, bref ils ne m’ont pas laissée indifférente et c’est de l’un d’entre eux dont je vais vous parler ici.

IMG_20170817_011703_758

« Parce que son frère s’apprête à commettre en France l’irréparable, Nadr le pacifiste se lance à sa poursuite, quitte la Palestine, franchit les tunnels, passe en Égypte, débarque à Marseille puis suit la trace de Khalil jusqu’à Paris. Se révolter, s’interposer : deux manières d’affronter le même obstacle, se libérer de tout enfermement, accéder à soi-même, entrer en résilience contre le sentiment d’immobilité, d’incarcération, d’irrémédiable injustice.
Sous couvert de fiction, ce premier roman est celui d’un homme engagé pour un autre monde, une autre société – un engagement qui passe ici par l’imaginaire pour approcher encore davantage l’une des tragédies les plus durables du xxe siècle.« 

Cette lecture je l’ai commencée sans vraiment savoir à quoi m’attendre. J’avais vu Cyril Dion présenter son livre à la soirée de rentrée littéraire Actes Sud et son discours m’avait plu. Pour autant, j’avais peur de ne pas en savoir assez sur les conflits du Moyen-Orient pour vraiment apprécier le livre. J’avais peur de ne pas accrocher, d’avoir trop de distance par rapport à ce que l’auteur voulait transmettre. Toute cette inquiétude pour rien car je crois que je n’ai pas lu de livre aussi poignant depuis vraiment très très longtemps.

S’il faut peut-être un peu s’accrocher au début, passé les 30 premières pages vous ne pourrez plus décoller votre nez ni vos pensées de ce roman. Pourquoi ? Parce qu’en plus d’une histoire folle et prenante, Cyril Dion maîtrise sa plume. Le roman s’articule autour de plusieurs personnages dont les histoires vont s’entremêler. La force de cette intrigue réside dans le fait qu’elle est tout à fait vraisemblable. Je n’en dirais pas plus sur l’histoire, vous avez bien sûr lu le résumé qui se trouve au début de cet article.

L’un des points forts de ce roman : les personnages. Quelque soit celui que l’on suit, on finit par s’y attacher. Il y a une empathie très forte qui se développe tout au long de l’histoire et qui fait de ces personnages des entités que l’on pourrait presque toucher. Qui sait qui vous aurez à vos côtés dans les transports demain, peut-être l’un de ceux-là ? J’ai été très touchée par le personnage d’Amandine, que je trouve forte, d’une beauté rare parce qu’humaine.

Mais parlons de l’essentiel, la plume de l’auteur. Je ne connaissais Cyril Dion qu’à travers ce que j’en avais vu ou entendu via les médias. Je n’ai pas encore vu le film « Demain », mais je compte bien y remédier ! Pour en revenir au roman, j’ai énormément apprécié la succession de points de vue de trois personnages différents, le contexte, mais également la voix qu’il a su donner à ces trois personnes que tout semble opposer, et qui se révèlent pourtant si proches. La tournure des phrases, la façon dont il amène les réflexions de ses personnages font de Cyril Dion un écrivain de l’humain. C’est profond, vrai, touchant et émouvant. Nombres de fois je me suis retrouvée à avoir des frissons, tant ce qu’Amandine, Nadr ou Fernando pouvaient dire résonnait en moi.

J’espère sincèrement que Cyril Dion obtiendra un prix, un récompense ou simplement la reconnaissance du public, car il le mérite amplement.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s